Le dispositif

95%
du potentiel mobilisable en Lot-et-Garonne reste à valoriser !

Enjeux et objectifs

D’importants gisements de matière organique agricole en Lot-et-Garonne :  une opportunité environnementale et économique pour le territoire et l’agriculture

 

Alors que 95% de la matière organique agricole reste à valoriser en Lot-et-Garonne, sa méthanisation pourrait permettre :

 

  • la production de 30% de la consommation actuelle de gaz du territoire
  • la production d’engrais organique
  • des revenus supplémentaires pour les agriculteurs et des emplois locaux
Ainsi, Territoire d’Energie Lot-et-Garonne a créé le dispositif Co’meth 47 pour :

 

  • lever les freins au développement de projets de méthanisation agricoles collectifs
  • faire émerger et accompagner les agriculteurs dans leur démarche de projet
  • permettre le développement de 5 à 8 unités collectives à dominante agricole en 5 ans.

Mécanisme du dispositif

Le dispositif Co’meth 47 propose aux porteurs de projet de méthanisation :

 

  • un accompagnement par des prestataires experts, mandatés et financés à 100% par Territoire d’Energie Lot-et-Garonne
  • une participation à l’investissement
Logo CO_METH - VF

Objet de l’accompagnement

Animation et suivi tout au long du projet

Aide au management et à l’organisation

Assistance à l’animation du groupe d’agriculteurs

Visite d’unités de méthanisation

Etude de faisabilité technico-économique et réglementaire

Etude du gisement de matière organique agricole pour chaque exploitation

Etude de différents scénari (lieux d’implantation, gisements et retour au sol)

Etude technico-économique détaillée du meilleur scénario :

• Dimensionnement des équipements

• Chiffrage des investissements, charges d’exploitations et recettes

• Etude des impacts agronomiques, environnementaux (bilan carbone), économiques, organisationnels (parcours de la matière)

Information et dialogue

Accompagnement à la concertation avec les acteurs incontournables du territoire (élus, citoyens, associations locales)

Définition du dispositif (supports, moyens, calendrier, enjeux)

Animation du dialogue (réunions de travail, consultations, rencontres)

Création des supports d’information (internet, papier)

Gestion des relations presse

Aide au montage financier

Élaboration du plan de financement complet

Accompagnement pour la négociations des emprunts auprès des banques

Investissement

Participation au financement des opérations en fonds propres par Territoire d’Energie Lot-et-Garonne, tout en préservant la maîtrise du projet par les agriculteurs qui resteront majoritaires

Procédure de candidature et conditions d’éligibilité

La candidature se fait en deux grandes étapes.

Candidature individuelle

Vous pouvez individuellement faire connaitre votre intérêt pour la démarche en :
  • Renvoyant à Territoire d’Energie Lot-et-Garonne, par mail ou courrier, le formulaire papier que vous pouvez télécharger ici

Candidature collective

Suite à la réception des candidatures individuelles, un pré-dimentionnement des projets sera réalisé. Les exploitants du même secteur seront mis en relation les uns avec les autres pour qu’ils puissent définir ensemble une candidature de groupe à soumettre à Co’meth 47. Cliquez ici pour télécharger le formulaire de candidature de groupe

A l’issue de l’appel à candidatures, les collectifs d’agriculteurs retenus seront accompagnés par l’équipe et bénéficiront du dispositif Co’meth 47.

En fonction du résultat du premier appel à candidatures, fin mars, d’autres sélections pourront être organisées.

Calendrier

Conditions d’éligibilité

  • L’unité devra être implantée sur le territoire de Lot-et-Garonne (ce qui n’exclut pas d’inclure des exploitations agricoles voisines situées sur les départements limitrophes)
  • Le projet doit être collectif, à dominante agricole
  • La viabilité économique doit être démontrée

Moyens financiers

  • Un budget global de 180 000 euros, pris en charge par Territoire d’Energie Lot-et-Garonne, avec la participation financière de la Région et de l’ADEME, pour accompagner 5 à 8 projets sur les cinq prochaines années (financement des études à 100%)
  • Une articipation minoritaire au capital de la société de l’unité de méthanisation avec un possible apport en compte courant d’associés